Thèse 2010 Caroline Bizzoni

Les partenariats en éducation à la santé à l’école primaire : analyse comparée entre le Québec et la France

Caroline Bizzoni-Prévieux

Thèse en co-tutelle sous la direction de Didier Jourdan (Laboratoire PAEDI) et Johanne Grenier (UQAM)

A soutenu sa thèse le 25 novembre 2010 a l’Université du Québec à Montréal, Montréal, Québec, Canada (vidéo transmission à l’IUFM d’Auvergne) devant le jury :

  • Directeur : Didier Jourdan
  • Directrice : Johanne Grenier, UQAM
  • Président de Jury : Jean Bélanger UQAM
  • Membre interne : Liliane Portelance UQTR (Trois-Rivières)
  • Membre externe : Sylvain Turcotte, Université de Sherbrooke
Résumé

La littérature scientifique comme la littérature réglementaire qui cadre les nouveaux programmes laisse apparaître de nouvelles modalités scolaires que sont les éducations à… en France et au Québec. Parmi les lieux pertinents où l’éducation à la santé (désormais ES) peut être mise en œuvre, l’école tient une place originale (St Léger et Nutbeam, 1999) car elle est le seul endroit fréquenté par pratiquement tous les enfants, et qu’elle dispose de suffisamment d’influence pour assurer l’apprentissage des connaissances nécessaires à la prise de décisions saines.

Ces objets d’enseignements récents se différencient des disciplines par l’absence de référents académiques et bien que l’ES soit inscrite dans le curriculum scolaire, elle trouve difficilement sa place car ce n’est pas une discipline en tant que telle. Elle est inscrite dans des formes scolaires (G. Vincent, 1994) disciplinaires, essentiellement en éducation physique et en biologie mais aussi dans des formes pluridisciplinaires comme pour l’éducation à la citoyenneté, à l’orientation ou au développement durable, voire des formes a-disciplinaires organisées autour d’un projet, et unissant connaissances, vie scolaire et univers privé.

Nous abordons la notion de santé sur la base de la définition de l’OMS comme étant un processus dépendant d’un ensemble de rapports : à soi, aux autres, au milieu (charte d’Ottawa, 1986), au passé, à l’avenir, où l’état, et plus largement les états, jouent un rôle au plan national et supra national (Bangkok, 2005). De fait, l’école ne peut assurer une réelle éducation à la santé seule, sans les familles, les structures de santé publique ou le tissu associatif. Ce point amène donc l’école à construire des dynamiques collectives de travail entre enseignants et personnels non enseignants, et avec des partenaires (familles, professionnels, associations…) pour inscrire la question de la santé dans une démarche globale fondée sur les apprentissages et le développement du jeune.

Les pratiques enseignantes sont le plus souvent abordées sous l’angle des pratiques d’enseignement. Aujourd’hui, des auteurs comme Marcel, Dupriez (2003), Lessard et Tardif (1999), Letor, Bonami et Garant (2005) ont montré que les pratiques enseignantes étaient composites et devaient se penser dans une perspective systémique. Marcel et al. entendent par pratique un ensemble de processus mettant en jeu trois composantes : les acteurs, leur(s) environnement(s), et leur(s) activité(s).

Il est aujourd’hui de plus en plus fréquent de penser que la dimension organisationnelle des pratiques joue un rôle non négligeable sur le processus d’enseignement/apprentissage (Dupriez, 2003).

Les pratiques enseignantes en France comme au Québec, en matière d’ES, sont donc plurielles, multi-catégorielles et partenariales. Mérini et coll., en 2004, ont fait le constat que dans un même pays, les partenariats ne se ressemblent pas y compris quand la thématique est commune, l’âge des élèves identiques ou que le milieu est comparable. La dynamique collective de travail des équipes, en effet, est le résultat d’interactions spécifiques (Mérini, 1999) et dela manière dont le système de ressources/contraintes est géré.

Travailler collectivement, en évitant l’écueil de la délégation ou de la sous-traitance, suppose que les équipes se soient appropriées les enjeux de l’ES et les maintiennent individuellement et collectivement au cœur de leurs pratiques. Dans cette perspective systémique, le processus décisionnel est le moment-clé qui va nous permettre de repérer les pratiques et d’identifier les principes d’organisation. En sciences de l’éducation, les situations d’éducation à…la santé constituent dans le cadre du milieu scolaire et périscolaire, de nouveaux champs d’investigation.

Avec cette recherche, nous cherchons comment aider les enseignants à s’approprier les enjeux éducatifs de l’ES et les intégrer dans leurs pratiques dans la classe et hors la classe.

Mots-clés
  • Analyse comparée / Comparative analyse
  • Parternariat / Partnership
  • Ecole primaire / Primary school
  • Education à la santé / Health education
Disponibilité de la thèse en ligne

La thèse de Caroline Bizzoni-Prévieux est déposée sur le site des Hyper Archives en Ligne : http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00808459