Actualité

Outils

  • Annuaire
  • Plan d'accès
  • Contact
  • Plan du site

Soutenance de thèse : Simon Flandin

Soutenance de thèse : Simon Flandin

Simon Flandin a soutenu sa thèse le jeudi 19 novembre 2015 à l’ENS de Lyon (salle de conférence au 1, place de l’école) à 14h30.

Simon Flandin a soutenu sa thèse " Analyse de l’activité d’enseignants stagiaires du second degré en situation de vidéoformation autonome : Contribution à un programme de recherche technologique en formation" devant un jury composé de :

  • Luc RIA, Professeur des universités, IFé-ENS de Lyon, Laboratoire ACTé (Directeur)
  • Brigitte ALBERO, Professeur des universités, Rennes 2, Laboratoire CREAD (Rapporteure)
  • Marc DURAND, Professeur, Université de Genève (Suisse), Laboratoire RIFT, Equipe CRAFT (Rapporteur)
  • Serge LEBLANC, Professeur des universités, Université de Montpellier, ESPE Languedoc-Roussillon, Laboratoire LIRDEF
  • Géraldine RIX-LIEVRE, Professeure des universités, Université Blaise Pascal, Laboratoire ACTé
  • Rossella SANTAGATA, Professeur associée, University of California, Irvine

Nous lui adressons toutes nos félicitations

Résumé

Cette thèse rend compte d’une recherche inscrite dans le programme empirique et technologique du « cours d’action », un programme d’anthropologie cognitive poursuivant conjointement (i) un but épistémique par la production de concepts sur l’activité humaine et (ii) un but transformatif par la conception d’aides favorisant des transformations majorantes de cette activité. La thèse s’inscrit plus particulièrement dans un volet consacré à la vidéoformation des enseignants. La recherche dont elle rend compte poursuit des travaux antérieurs décrivant, analysant et modélisant l’activité des enseignants débutants afin de mieux comprendre les difficultés qu’ils rencontrent et les aider à mieux y faire face. Elle fait plus particulièrement suite à ceux qui ont abouti à la conception de NéoPass@ction (neo.ens-lyon.fr), un dispositif de vidéoformation en ligne basé sur la modélisation de l’évolution de l’activité typique des débutants du second degré dans une situation identifiée comme critique : l’entrée en classe et la mise au travail des élèves. L’objectif principal de la thèse est l’étude systématique de l’activité d’enseignants stagiaires du second degré en situation d’utilisation autonome de NéoPass@ction. Son objectif secondaire est l’étude exploratoire de l’influence de cette vidéoformation autonome sur l’activité enseignante en classe. La thèse vise ainsi à (i) investir la modalité d’autonomie en vidéoformation, originale sur le plan empirique ; (ii) contribuer à la connaissance de l’activité et des modalités d’apprentissage des enseignants en situation de vidéoformation, essentiellement étudiées à partir d’objets intermédiaires et rarement à grains fins et de façon holistique ; (iii) alimenter un processus de conception continuée de NéoPass@ction ; et (iv) proposer des pistes technologiques pour la conception et la mise en œuvre de dispositifs de vidéoformation. Six enseignants stagiaires ont participé à l’étude par deux utilisations autonomes de NéoPass@ction, de quarante-cinq minutes chacune, et en accueillant le chercheur trois fois dans leur classe. Quatre types de données ont été recueillies : des données d’observation (i) de l’activité de vidéoformation (capture dynamique d’écran) et (ii) de l’activité en classe (enregistrements vidéo), et des données d’entretien (iii) de remise en situation à l’aide des traces numériques de l’activité de vidéoformation et (iv) d’autoconfrontation aux enregistrements en classe. Les résultats (i) montrent des structures typiques de différents niveaux dans l’organisation de l’activité en situation d’utilisation de NéoPass@ction ; (ii) montrent des concordances entre activité attendue par les concepteurs et activité réelle des enseignants, mais aussi des décalages motivant des aménagements ; (iii) modélisent un processus typique d’apprentissage (iv) articulant des séquences d’exploration (orientées-dispositif) et d’enquête (orientées-travail), (v) impliquant différents niveaux d’immersion mimétique correspondant à différents types d’enquête, (vi) ouvrant des séquences d’enquête consistant en l’identification et l’évaluation conjointes et spontanées de couplages significatifs [enjeu/action], (vii) aboutissant à la typification des couplages perçus et évalués comme viables et enviables, et (viii) pouvant participer d’une trajectoire de développement et s’accompagner d’échos significatifs en situation de classe. Un premier niveau de discussion globale des résultats mobilise des concepts essentiellement sémiotiques et narratologiques et présente des aménagements effectués et possibles pour NéoPass@ction ; un second niveau repositionne les résultats dans l’état de l’art empirique et technologique et propose des pistes de conception en vidéoformation.

Mots-Clés

  • Vidéoformation
  • Enseignants Débutants
  • Environnements Numériques d’Apprentissages
  • Analyse de l’Activité
  • Technologie de la Formation.