Actualité

Outils

  • Annuaire
  • Plan d'accès
  • Contact
  • Plan du site

Soutenance de thèse : Simon Boyer

Soutenance de thèse : Simon Boyer

Simon Boyer a soutenu sa thèse le vendredi 10 juillet 2015 à la Maison des Sciences de l’Homme de Clermont-Ferrand à 13h30 dans l’amphithéâtre A220

Simon Boyer a soutenu sa thèse "L’activité collective des arbitres de football en match. Agencements d’expériences entre l’arbitre central et ses arbitres assistants" devant un jury composé de :

  • François DANIELLOU, Professeur d’Ergonomie, Ecole Nationale Supérieure de Cognitique, Bordeaux
  • Fabrice DOSSEVILLE, Professeur STAPS, Université de Basse Normandie, Caen, Rapporteur
  • Clare MACMAHON, Senior Lecturer, Sport Sciences, Swinburne University, Australia
  • Michel RECOPE, Maître de Conférences, HDR, STAPS, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand (co-directeur)
  • Géraldine RIX-LIEVRE, Professeur STAPS, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand (co-directrice)
  • Carole SEVE, Inspectrice Générale, EPS, HDR STAPS, Inspection Générale de l’Education Nationale, Paris, Rapporteur

Nous lui adressons toutes nos félicitations !

Résumé

L’arbitrage est souvent rapporté à un processus décisionnel individuel. Cependant, étudier les caractéristiques de l’arbitrage en situation de matchs nécessite de considérer la participation des membres de l’équipe des officiels à la prise de décision. Ainsi, notre étude interroge les ressorts et modalités selon lesquels les expériences respectives des membres d’une équipe arbitrale sont agencées en situation. Plus précisément, notre thèse porte sur les modalités selon lesquelles l’arbitre et/ou l’arbitre assistant contribue(nt) (ou non) (1) à déterminer le caractère acceptable du contexte du jeu, et (2) à montrer aux joueurs ce qui est possible, (3) dans la perspective de l’imposer.

Six matchs de championnat de football professionnel, un en Ligue 1 et cinq en Ligue 2 ont été investigués ; dix-huit entretiens d’auto-confrontation ont été menés avec les arbitres centraux et leurs assistants. Pour chaque match, les cours d’expériences des officiels ont été agencés entre eux sur la base d’évènements identifiés dans le déroulement de la rencontre. Les agencements d’expériences de l’arbitre central et de l’assistant ont fait l’objet d’un travail de catégorisation.

Nos résultats constituent une « cartographie » de l’activité individuelle-sociale de l’arbitre central et de ses assistants lorsqu’ils officient en match. Les agencements d’expériences sont principalement caractérisés par les efforts de coordination de l’assistant à l’activité de l’arbitre central. Ces efforts s’organisent autour de la reconnaissance située de la priorité d’intervention de l’arbitre central.