Dimension sociale et collective de l’apprentissage en question : le rôle du langage dans l’apprentissage et l’enseignement des mathématiques

Dimension sociale et collective de l’apprentissage en question : le rôle du langage dans l’apprentissage et l’enseignement des mathématiques

Participants

Laboratoire ACTé

Anne-Cécile Mathé

Extérieur

  • Thomas Barrier (LML, Université d’Artois)
  • Caroline Bulf (LACES, Université Bordeaux 2)
  • Aurélie Chesnais (LIRDEF, Université Montpellier 2) -
  • Joris Mithalal (LDAR, Université Paris 7)

Présentation

Cette recherche se développe au sein du groupe LEMME (Langage, Enseignement, apprentissage des MathéMatiquEs).

Elle vise une étude du rôle du langage dans les processus de transmission et de construction de connaissances mathématiques. Nous nous centrons en particulier sur le domaine de la géométrie et situons nos travaux à la fin de l’école et au début du collège (enfants de 10 à 14 ans).

Envisageant l’apprentissage comme un phénomène à la fois adaptationniste, situé et social, notre travail consiste à interroger la manière dont la résolution de problèmes matériels (construction, reproduction de figures) et les interactions sociales portées par les interactions langagières en classe interagissent pour permettre la construction de connaissances en géométrie.

Pour ce faire, nous développons des outils théoriques et méthodologiques qui nous permettent de décrire l’activité géométrique d’élèves en situation de résolution de problèmes et de saisir des moteurs possibles de son évolution. Il s’agit en particulier d’explorer la manière dont le langage est partie prenante de l’activité géométrique des élèves et participe de la co-construction d’une manière partagée et idoine d’agir, de parler et de penser en géométrie.

Ce travail souhaite contribuer à l’étude de la manière dont le langage joue un rôle déterminant non seulement dans la construction de connaissances à l’école mais également dans la différenciation des apprentissages.

Nous développons dans ce sens des analyses explorant à la fois le rôle du langage dans les processus d’apprentissage et celle des effets différenciateurs de pratiques d’enseignants.