Le processus de double sémiotisation au cœur des stratégies didactiques du professeur en classe de sciences

Le processus de double sémiotisation au cœur des stratégies didactiques du professeur en classe de sciences

Participant (laboratoire ACTé)

Corinne Marlot

Présentation

Cette recherche – inscrite dans le cadre de la Théorie de l’Action Conjointe en Didactique – s’intéresse à la dimension transactionnelle de la communication en milieu didactique dans lequel le savoir représente l’objet de la transaction. Nous cherchons à mieux comprendre comment, dans le contexte des apprentissages scientifiques, le savoir structure les interactions langagières.

La structure d’investigation des transactions didactiques sur laquelle nous prenons appui, s’est trouvé enrichie et affinée par la mise en relation de deux notions, l’une issue de l’approche didactique comparatiste l’équilibration didactique et l’autre, issue de la didactique des langues la double sémiotisation. Cet enrichissement représente une contribution théorique à la caractérisation de l’agir langagier et des stratégies didactiques du professeur. D’une manière plus élargie, la visée de ce travail est de mieux saisir comment et à quelles fins le professeur produit ses discours.

Dans cette étude, nous regardons le travail du professeur comme un processus de double sémiotisation des objets d’apprentissage. Selon cette focale, la mise à l’épreuve de cette structure d’investigation nous a donné accès à certains des phénomènes subtils au cœur de l’enseignement et de l’apprentissage lors de la régulation des échanges entre le professeur et les élèves. Nous avons pu ainsi reconstruire la genèse du phénomène « d’évanouissement de savoir » observé dans cette étude de cas.