Etude des conception des enfants de cycle 3 en santé

Etude des conception des enfants de cycle 3 en santé

Participant (Laboratoire ACTé)

Frank Pizon
Julie Pironom

Participant externe)

Mylène Brn-Perrin, PEMF

Présentation

Nous choisirons de privilégier le terme de « conceptions individuelles » au terme de « représentations sociales » en nous référant au cadre théorique du modèle KVP (Clément, 2010) qui place les conceptions comme l’interaction entre connaissances scientifiques (K), systèmes de valeurs (V) et pratiques sociales (P). Ces conceptions peuvent être considérées comme « situées » à partir du moment où nous allons recueillir « les réponses d’une personne à une question précise dans une situation précise » (ibid). Pour prétendre accéder à un registre collectif de ces conceptions, nous regarderons « le contenu convergent des réponses de personnes placées dans la même situation précise » (Ibid). Cette étude se déroulera en trois phases.
- Etude 1 : Elle s’intéresse plus spécifiquement aux addictions et pratiques addictives qui relèvent dans le champ scolaire d’une grande variété de prescriptions, du fait même des enjeux de santé publique auxquels elles renvoient. Pour autant, nous ne savons qu’assez peu de choses sur les conceptions d’enfants de 10 à 11ans sur cette thématique en fin de scolarisation à l’école primaire. Cette étude, qui porte sur 237 élèves de CM1 et CM2 en région Auvergne, elle vise à montrer la variété des conceptions existantes positionnées au sein d’un modèle conceptuel biopsychosocial que nous adaptons à nos objets d’étude.
- Etude 2 : Elle portera plus largement sur la façon dont des enfants de fin de cycle 3 conçoivent la santé.
- Etude 3 : Elle permettra d’investiguer les conceptions auprès de la même tranche d’âge autour de la vie affective et sexuelle. Du fait des spécificités de cette thématique, ce travail fera également l’objet d’une réflexion méthodologique spécifique.