Interroger les fondements de l’espace, du temps et de la physique

Interroger les fondements de l’espace, du temps et de la physique

Participant (Laboratoire ACTé)

Jean Stratonovitch (associé)
Ludovic Morge

Présentation

Interroger les fondements de l’espace, du temps et de la physique en général en récusant l’approche qui consiste à plaquer brutalement sur le réel un modèle mathématique savant, aussi pertinent soit-il, mais dont la construction est effacée, au profit d’une approche constructiviste selon laquelle n’ « existent » a priori ni espace, ni temps, ni longueurs, ni droites, ni angles, ni masses, ni forces, mais seulement un réel brut dans lequel, volontairement aussi démunis que des hommes préhistoriques de tout instrument de mesure, nous devons élaborer ces notions dans le même mouvement que nous construisons les instruments et les expériences qui les installent. Cela implique de rassembler le concept d’instrument tel que la géométrie l’emploie, de retrouver l’instrument premier que la règle, l’équerre, le rapporteur, le pied à coulisse, etc. sont trop élaborés pour être – l’homme préhistorique n’en dispose pas ! – et d’élargir le concept aux instruments premiers de la chronométrie et de la mécanique. Un tel travail, qui est un renversement de paradigme relativement à l’approche habituelle, ne peut manquer d’avoir de fortes implications didactiques.