Darlington Emily

Les compétences en promotion de la santé : analyse de l’activité des professionnels à l’échelon des territoires

Emily Darlington

Thèse sous la direction de Didier Jourdan et de Carine Simar
Résumé

Dans les années 80, le changement de paradigme de santé, d’une approche biomédicale vers la prise en compte des dimensions socio-environnementales, a impulsé une nouvelle dynamique de prise en compte des inégalités sociales de santé. Sur le terrain, les professionnels sont en première ligne pour mettre en œuvre les stratégies de réduction de ces inégalités dans une approche de santé communautaire. Cependant, les pratiques quotidiennes doivent s’organiser pour résoudre les tensions générées par des besoins de santé communautaire complexes et variables, et un cadre institutionnel élaboré selon une démarche descendante de définition de tâches et de métiers. Dans ce contexte, développer la communauté professionnelle en promotion de la santé et donner aux acteurs les outils nécessaires pour leur permettre de s’adapter aux besoins réels des populations deviennent des enjeux fondamentaux. La formation est envisagée comme un outil d’accompagnement, de soutien, et de valorisation des pratiques pour répondre au mieux aux besoins réels des situations de terrain. La compréhension des mécanismes d’adaptation mis en œuvre quotidiennement ainsi que l’identification des besoins des professionnels constituent le socle de cette recherche qui s’inscrit dans le cadre du Projet Européen Hepcom financé par le Plan Santé de l’union européenne 2008-2013. 21 partenaires européens venant de 16 pays différents collaborent en effet à la création d’une plateforme d’apprentissage à distance dans un objectif commun de promotion de l’activité physique et de prévention de l’obésité infantile dans une dynamique d’accompagnement et de soutien des professionnels de terrain.
- Question de recherche : Les besoins de la population créent une situation professionnelle singulière, mettant les professionnels de promotion de la santé au défi d’élaborer des stratégies d’adaptation pour y répondre. Ce sont ces mêmes situations singulières et diverses qui sollicitent les compétences, qui peuvent servir de base à l’élaboration de formations adaptées. Dans ce contexte, la question de recherche est centrée sur les compétences des professionnels confrontés à des évolutions de leurs contextes d’exercice. Il s’agit par conséquent de déterminer : Quelles sont les compétences nécessaires aux professionnels à l’adaptation de leurs pratiques dans le contexte d’une territorialisation des dispositifs de prévention ? Ainsi, il s’agit de définir et identifier les compétences concernées, de comprendre comment utiliser les besoins des populations et des professionnels en vue de développer des outils d’accompagnement leur permettant de faire face aux difficultés de terrain. Le choix du cadre de la psychologie ergonomique parait pertinent dans une optique de compréhension de l’organisation de l’activité, et de l’étude des processus cognitifs mis en jeu dans la pratique par l’analyse de l’activité en situation professionnelle. De surcroit, l’utilisation des méthodes mixtes contribuera à enrichir l’investigation de terrain.

Mots-clés
  • Compétences professionnelles
  • Territoire
  • Promotion de la santé
  • Dynamiques d’implantation
  • Activité physique et alimentation