Evaluation de la construction et de l’efficacité des processus d’accompagnement à l’accès aux soins des populations vulnérables.

Participants (Laboratoire ACTé)

Marie-Ange Grondin (docteure associée)
Frank Pizon
Didier Jourdan
Dominique Berger

Présentation

Les structures de gestion de dépistage des cancers se trouvent face au constat d’un défaut de dépistage chez les populations précaires. La difficulté d’abord de ces populations est commune aux travailleurs sociaux et paramédicaux des Institutions en place, ainsi que des associations. Un travail collectif est donc engagé en ce sens.

Terrain : Différents territoires auvergnats : Pays, Bassins de Service Intermédiaires (définition INSEE), etc. en fonction des demandes du terrain.

Participants : Structures de gestion des dépistages auvergnates (dont professionnelle associée Marie-Ange Grondin), travailleurs sociaux et paramédicaux.

Il s’agit d’évaluer comment se construit, collectivement, l’abord des populations vulnérables sur les sujets de santé au sens de la Charte d’Ottawa et des suivantes de l’OMS, et d’évaluer l’efficacité de tels processus.

Pour connaître les autres opérations de recherches de l’axe 4, cliquez ici.