Contributions des récits professionnels à l’apprentissage d’un métier

Ce thème porte sur les pratiques d’utilisation didactique des récits professionnels dans de multiples champs de professionnalisation.

Participants (Laboratoire ACTé)

Joffrey Beaujouan

Présentation

Nous cherchons à mieux comprendre la place que tient l’expérience des autres dans la formation d’un professionnel, en montrant comment le récit et ce qui dans le récit produit des effets d’apprentissage et de développement.

Cette recherche fait suite à une mise en place récente, au sein d’une formation universitaire d’ergonomes (Université de Bordeaux), de dispositifs d’apprentissage pilotés par des formateurs de l’équipe enseignante et durant lesquels des professionnels ergonomes proposent aux étudiants des mises en récit de leur expérience. L’étude des effets produits par ces récits indique que leur finalité didactique ne préjuge en rien la façon dont les étudiants destinataires vont les exploiter dans le cadre de leur formation. Tous les récits proposés ne sont pas équivalents. Plusieurs questions de recherche permettent d’étayer cette problématique :

  • Quelle est l’adéquation entre les récits professionnels proposés et l’atteinte des cibles visées par une formation d’ergonomes ? Tous les récits professionnels se valent-ils ? Les étudiants bénéficient-ils tous de la même manière des récits professionnels proposés ?
  • Dans quelles conditions et par quel processus les récits professionnels contribuent-ils à produire des effets utiles dans une formation d’ergonomes ? A contrario qu’est-ce qui se révélerait être un frein ou un obstacle à cette exploitation des récits ?

Pour connaître les autres opérations de recherches de l’axe 3, cliquez ici.