Présentation axe 1

Coordonnateurs de l’axe 1 : Béatrice Drot-Delange et Dacia Dressen-Hammouda

Situations de transmission de connaissances et d’apprentissage

La transmission des connaissances joue un rôle anthropologique fondamental dans la constitution et le développement de la culture et plus généralement dans l’éducation et la socialisation. Pourtant, les processus qui caractérisent cette transmission, les interactions, notamment langagières, qui la sous-tendent, et les apprentissages qui en résultent demeurent en grande partie méconnus. L’étude de l’activité en situation des multiples acteurs qui sont chargés par la société de participer à cette transmission est l’objet des recherches de cet axe.

La visée de nos travaux est principalement la production de connaissances scientifiques sur ces situations, qu’il faut donc observer, identifier, caractériser, analyser, catégoriser, etc. Une telle démarche n’exclut par l’intervention du dispositif de recherche sur ces situations pour mieux les comprendre, néanmoins, la visée de transformation n’est pas au cœur des préoccupations de cet axe.

L’orientation thématique de cet axe s’articule autour du terme de « connaissance », conçu de façon générique pour inclure d’autres termes ou expressions : savoir-faire, expérience, valeur, culture, savoir, compétence, expertise, literacy, savoirs tacites, connaissances-en-acte, savoir d’expérience, apprentissages non explicites, etc. Cette orientation a essentiellement une valeur heuristique, car l’idée selon laquelle ce qui est transmis est de l’ordre de « connaissances » est un allant de soi qui est lui-même à interroger. L’identification de ces connaissances engage des méthodologies spécifiques d’analyse des situations, celles-ci prenant en compte le milieu et plus largement le contexte et l’environnement ainsi que les actes de paroles.

L’expression « situations de transmission » appelle deux remarques :
- Le terme « transmission » inclut les dispositifs d’enseignement sans s’y dissoudre. En effet, les situations de type scolaire, où sont à l’œuvre des activités systématiques pour faire apprendre, des rationalisations pédagogiques et didactiques, n’épuisent pas la diversité des situations de transmission, c’est-à-dire d’autres institutions, d’autres contextes ;
- Le terme de « situation » fait référence à un ensemble complexe qui inclut des acteurs, un environnement spatial, matériel, langagier, différents empans temporels, bref, tout un contexte d’« objets » en interaction qui participent à la définition de la situation.

D’une façon générale, les termes qui constituent le titre de cet axe (situation, transmission, connaissance, apprentissage) restent à interroger à l’aulne des différents cadres théoriques empruntés. Il y a là un enjeu scientifique qui consiste à établir des liens entre ces différents cadres, caractériser les convergences et divergences dans la façon de déterminer les objets de recherche, de conduire les études.

Ainsi, l’axe 1 vise :

  • à la production de résultats de recherche permettant de mieux comprendre les phénomènes à l’œuvre dans les situations de transmission de connaissances et d’apprentissage ;
  • au cumul et à la confrontation de résultats concernant l’analyse de ces situations (qu’ils soient ou non produits dans le laboratoire) ;
  • à une clarification des relations possible entre différents champs et cadre théoriques portant sur l’étude de ces situations.