Thèse 2012 Diop Idrissa

Thèse en cotutelle entre Université Cheikh A. DIOP de Dakar / Sénégal et U.B.P / Clermont F / France

Scolarisation des enfants handicapés au Sénégal

Idrissa Diop

Thèse soutenue le jeudi 10 mai l’Université Blaise Pascal

devant le jury

  • Monsieur Roland Goigoux, Professeur des Universités (Université Blaise Pascal), directeur
  • Monsieur Abdoul Sow, Professeur (Université Cheikh Anta Diop), directeur
  • Monsieur Serge Thomazet, Maître de conférences (Université Blaise Pascal), codirecteur
  • Monsieur Serge Ebersold, Professeur des Universités, (INSHEA), rapporteur
  • Monsieur Issa Ndiaye, Professeur, Université Cheikh Anta Diop, examinateur
  • Monsieur Denis Poizat, Maître de conférences HDR (Université Lumière), rapporteur
    résumé

Au Sénégal, les conditions de vie des enfants handicapés sont toujours inférieures à celles des autres enfants du fait, pour une part, de représentations sociales du handicap qui ne favorisent pas leur intégration sociale et scolaire. Beaucoup n’ont pas accès à l’éducation. Mais malgré ces barrières, des parents d’enfants en situation de handicap et de professionnels exerçant dans des écoles qui accueillent ces enfants, les ont dépassé et les scolarisent.

Notre travail de recherche pose l’hypothèse suivante : Si des enfants en situation de handicap sont scolarisés au Sénégal, il s’est passé quelque chose de différent chez leurs parents et chez les professionnels en service dans ces écoles.

  • Qu’est-ce qui a poussé des parents d’enfants handicapés et des professionnels à scolariser ces enfants ?
  • Quelles sont les conditions qui ont été réunies pour permettre à certains enfants handicapés d’aller à l’école au Sénégal ?
  • Comment faire pour améliorer la scolarisation des enfants handicapés au Sénégal ?

Notre travail, à travers une démarche analytico-descriptive axée sur l’usage d’une méthode monographique descriptive et analytique par des récits de vie de parents d’enfants handicapés et de professionnels exerçant dans des écoles qui accueillent des enfants handicapés au Sénégal et l’utilisation de la théorie des représentations sociales comme outil d’analyse, a permis de découvrir un changement de représentations sociales traditionnelles du handicap en représentations scientifiques chez ces parents et professionnels et un impact de l’approche communautaire de la prise en compte du handicap du fait de pratiques nouvelles contradictoires aux représentations sociales. Donc, nous devons encourager un passage à l’acte de scolarisation des enfants handicapés pour permettre un changement de représentations sociales négatives du handicap.

Mots-clés
  • Handicap
  • Représentations sociales
  • Inclusion à base communautaire